Back to top

Les voyageurs francophones en Estonie des origines à 1990



Cet article présente l’évolution de l’image de l’Estonie et des Estoniens à travers un corpus de 27 récits de voyage écrits en français du XVe siècle à 1990. Il analyse le rôle du récit de voyage en tant que mode de construction des savoirs francophones sur l’Estonie. Jusqu’à l’indépendance, l’Estonie était très rarement le but principal des voyages, mais plutôt une étape d’un voyage en Russie. Elle ne devient une destination à part entière qu’à la fin des années 1920 et dans les années 1930. Si les textes les plus anciens contiennent surtout des informations historiques et pratiques sur les lieux traversés, l’éventail des sujets abordés commence à se diversifier à partir du milieu du XIXe siècle. On constate notamment un intérêt croissant des voyageurs pour les Estoniens. Cet intérêt est d’abord empreint de compassion pour le sort misérable des paysans. On y décèle aussi une certaine condescendance, perceptible jusqu’à la fin des années 1920. Puis la sympathie ou l’admiration se généralisent à partir des années trente. À cette époque se produit également une certaine homogénéisation des représentations du pays. Pendant la période soviétique, la situation politique imprime sa marque sur les récits, assez critiques à l’égard du régime communiste.